Pages

samedi 6 février 2016

au piquet 6/02/2016




Réformer l'orthographe ...                  
OUI, POURQUOI PAS ???
Mais pas  trop vite, surtout dans le dos  de Mme La Ministre de l' Éducation Nationale .
Ce  n'est pas très élégant...


Cela démontre, photo à l'appui, que les choses les plus flagrantes peuvent,  même pour  les  officiels d'un Ministère de l'Education,   passer inaperçues.
Et pan sur le bec au faiseur de calicot avec une sévère punition:  
trois Avé , deux pater  et un bonnet d'âne.
Et toujours dans  l'empressement  sportif de Madame la Ministre ,un singulier twitt:



JOUNENT Michel.  

Commentaire d'Octave:
 "Encore un coup des pseudo-z-intellectuels"

vendredi 5 février 2016

ravalement urgent 5/02/2016

 DU CÔTÉ DU PORT D'ARMOR.
Que reste t-il de la  promesse électorale  du futur maire en janvier  2014 ???
"Nous ferons  en sorte que le port d'Armor, vitrine maritime de Saint-Quay-Portrieux, devienne, côté mer et côté terre, une entrée de ville propre et accueillante".
C'est d'autant plus nécessaire que le maire de Paimpol, maintenant  installé sur  son bateau au  ponton visiteur de sa ville, viendra  rendre  visite  à Saint Quay Portrieux dans  le cadre de sa responsabilité de vice Président du Conseil départemental portant sur les infrastructures et  les  problèmes liés à la mer.
S'il s'était agi de recevoir seulement le  maire de la ville voisine, celui de Plouha avec son bicorne, son épée en carton  et ses plumes d'autruche, l'accueil aurait été des  plus faciles.
Mais  pour le maire de Paimpol , par contre,  il y aura du boulot  et des dépenses à prévoir  pour le syndicat mixte  présidé par notre maire.
Le bâtiment qui abrite la capitainerie  présente  un mauvais  état, sa  peinture extérieure est délavée, les fuites  de gouttières salissent les  murs, les installations  radio-électriques sont installées sur des  mats  partant dans tous  les sens, les drapeaux  sont déchirés  et partent en  lambeaux.
La vision du bâtiment  recevant la capitainerie est particulièrement "tarte" surtout pour les visiteurs venant par la  mer.
Mais le  pire, c'est l'installation sur la terrasse d'un ensemble de filets; pourquoi??? Pour quel  usage??? Là c'est plus que "tarte"  pour  ce bâtiment abritant nombre d'activités.
Pour ma  part, je ne vois qu'une  utilité à ces filets, celle de récupérer les poissons  volants.


Ils sont en nombre dans  la région depuis que l'on s'installe dans le réchauffement de  la planète  et des eaux de mer: poissons volants appelés aussi exocets pour  les connaisseurs.
Question : Quand  on arrive  par le  mer au port , on accoste en France .
Où est  où sont les drapeaux tricolores , dans  les anglos-normandes  c'est la première chose que  l'on voit les drapeaux  propres aux  îles et le drapeau  de leur appartenance au UK.

JOUNENT Michel.

mercredi 3 février 2016

la loi , c'est la loi 3/02/2016

INFORMATION JUDICIAIRE .
Le conseiller  municipal Saint-Pierre Denis Roques  en charge  d'une délégation, celle liée aux relations  publiques de la commune, était convoqué le  1er février 2016 chez le délégué  du procureur de la République  dans  le cadre d'une  procédure pénale .
Il s'est fait excuser, des vacances  prises outre-atlantique le rendant indisponible le jour de la convocation .
La convocation au TGI de Saint Brieuc  est reportée au lundi 8 février 2016 à 9 heures.
Il sera reçu  pour y entendre dans le cas d'une usurpation d'identité, le  montant de l'amende pour ce délit  et le montant du dédommagement  demandé  par la  partie civile.


JOUNENT Michel.

mardi 2 février 2016

La bureaucratie locale 2/02/2016

♫ PATAUGEONS SOUS LA PLUIE ♫
ou les  pérégrinations d'un piéton en ville ...
Il ne fait pas bon être un piéton  dans  notre ville quand  des travaux , nécessaires certes, se  font...
Pas  bon???  Car  on patauge dans  les flaques d'eau  souvent  boueuses  et l'on se fait aussi éclabousser et salir  par le passage trop rapide de véhicules.
Depuis des  lustres, la  place d'Armes  est une pataugeoire; après et pendant la  pluie  et les mises en place de  plusieurs  grilles d'évacuation d'eau,  n'a rien changé  à l'affaire.
En bas de  la rue de Dôl, les travaux pour renforcer le réseau électrique n'ont pas été suivis de  la réfection immédiate  du macadam ...
Résultat, on patauge et on se fait éclabousser.
Boulevard  du Littoral, les travaux de réfection des réseaux d'évacuation  des eaux usées et pluviales  commencés le  23 novembre 2015, arrêtés  pendant  les fêtes de fin d'année,  tardent à se terminer... Là aussi, on patauge.
Sur le chemin des  douaniers,  par contre,  beaucoup de   flaques  d'eau ont été rebouchées , c'est bien;   cependant,  l'évacuation de la  pluie  reste  à bien des endroits  à revoir  pour éviter la continuation du   ravinement  des  bords de  mer .
Un passage  protégé fait de  pavés à proximité de l'entrée du parking de l'hôtel de ville est affaissé depuis  longtemps, il devient une grosse flaque sous  la  pluie; en jetant dessus du petit gravillon,  les services  techniques  ont cru régler le  problème .
La chaussée est toujours affaissée , le gravillon est  parti un peu plus  loin  et la flaque est toujours  là.
Et toujours en circulant  à pied au travers de  notre commune sous la  pluie ou non...
Rue de  Marronniers,  un automobiliste  a percuté  un lampadaire,  il y a  plusieurs  mois ; à cet endroit dangereux,  l'éclairage  n'est toujours  pas ré-installé.
A propos d'éclairage , les 7 spots lumineux du parking du Casino sont
régulièrement saccagés, les fils électriques mis  à nus deviennent dangereux; il serait temps de les remplacer par des spots semblables  à ceux installés autour du Casino ou de  l'hôtel de ville (ceux encastrés dans  le sol et difficile à abîmer).
Au coin de  la rue Suffren, après  une  intervention zélée d'un motocycliste de la  gendarmerie nationale, un panneau routier  a bien été installé  pour que  cela  ne se reproduise plus   mais  la grosse  ligne blanche au sol,  objet du quiproquo n'est toujours pas effacée.
L'achat d'un pot de  peinture noire  se fait attendre.
C'est un peu comme  pour  l'achat d'un pot de peinture bleue  qui devait créer" un fil bleu" une discrète bande   sur les trottoirs  et les  parcours  piétons ... Invitation à découvrir  le  patrimoine  et les  commerces...  
Autrement  dit, la promesse la  plus démagogique du programme "c'est le temps d'une équipe nouvelle ".
Au coin de la rue André Malraux et du Bd Foch,un automobiliste maladroit a  abîmé un ensemble d'indications routières; honnête, il s'est fait connaître, c'était au mois de novembre  2015.
Depuis, rien!!!
Quand  Mme la "Bureaucratie" domine la vie communale !!! Les choses sont difficiles  à bouger et surtout à réparer...






JOUNENT Michel un  piéton Quinocéen. 

lundi 1 février 2016

cela promet 1/02/2016


L' UBERISATION  de la société française  
est en route.
Dans tous  les domaines la  précarité va  s'installer. 

On n'est qu'au  début du processus de dislocation  de  la société .. cela  promet.
Le dessin "politique" ci-dessous  vaut mieux qu'un  long exposé...Pour l'instant!!!  


JOUNENT Michel.

dimanche 31 janvier 2016

horrible 31/01/2016


"ÇA FAIT DU BRUIT DANS LE LANDERNEAU"...

Dans  le cadre d'une enquête judiciaire  et du constat  qu'un seul cercueil, pour l'instant, avait été dépouillé  de son capitonnage, les langues se délient... Où s'arrêtera cet  horrible scandale???
Déjà  la société Quinocéenne  Hélary Le Roy a fait savoir par voix de  presse  qu'elle  était étrangère  à cette sordide affaire.
Hier, à Saint Brieuc, lors des voeux des pompes funèbres des communes associées (FCPA ), sa directrice générale  et son Président, le maire de la ville Bruno Joncour ont dénoncé  les  pratiques  sordides , détestables  et condamnables  d'une société  funéraire  voisine  et aussi  cliente du crématorium de la commune de Saint Brieuc.
Cette affaire n' a  pas fini de  faire  parler  d'elle  tellement elle est sans  précédent ...
Comme  le maire  de Saint Brieuc , il est nécessaire que  les  maires  du Sudgoëlo fassent entendre la condamnation des pratiques  insensées de cette société  qui sévit sur notre secteur géographique .
Pour ma  part,  j' attends la réaction de notre maire, celui de Saint Quay Portrieux.


JOUNENT Michel.

samedi 30 janvier 2016

non , on ne rigole plus 30/01/2016

RIEN NE SE PERD...
TOUT SE TRANSFORME ...EN EUROS !!!
Du côté d'Etables sur  mer,  les  radios , la  presse  nationale et  locale bruissent des turpitudes d'une entreprise  locale de pompes funèbres.
Je ne rentre  pas dans  le sordide  de cette affaire mais  cette histoire  de bris des scellés de cercueils est effrayante pour  l'image de marque  de  notre intercommunalité.
Dans ce  moment sacré qui est la  mort,  de savoir que  l'on peut faire  encore  plus de fric sur le dos des  familles éplorées  est choquant  pour ne pas dire abject.


JOUNENT Michel.

jeudi 28 janvier 2016

enfin , on rigoooole 28/01/2016

OÙ VA T-ON ??? 
DANS LE SPECTACLE
ET LA COMMUNICATION.
Le maire du chef-lieu de notre  canton  s'est acheté  l'uniforme croquignolet  de maire  tel que  l'avait imposé Napoléon le  petit, au cours du second Empire, en 1852.
Il s'habille ainsi  lors des cérémonies officielles comme  le mariage.
Il est pour  l'instant  le seul en France à s'être déguisé ainsi, souhaitons  que  le port  de cet uniforme  ne devienne  pas  obligatoire  dans  le secteur  géographique du Goëlo.
Un peu plus  loin,  à Paimpol, le maire de la commune  va  prendre  la  mer pour deux années sur son bateau, récemment acheté, pour faire  connaître  sa ville et  les  problèmes  liés à la  mer.
Ça bouge drôlement dans cette  partie des Côtes d'Armor du Trégor-Goëlo.
Reste à communiquer  à ces deux  maires des  bonnes  lectures.
Pour le maire de Plouha et sa découverte de Napoléon III: "Histoire d'un crime" de Victor Hugo.
Pour le maire de Paimpol: "les oeuvres de Pierre Loti" et "les chansons de Théodore Botrel".
JOUNENT michel.







Maire de  Plouha , en grande  pompe.  

la pommade journalistique 28/01/2016

Dès qu'il s'agit de  passer  de la  pommade  à notre maire ,
"La Presse d'Armor" n'a pas son pareil.
C'est même une tradition pour ce journal d'informations locales de flagorner  nos maires ... l'ancien et  l'actuel .
Je passe  sur la  page de  publicité  faite à notre  maire dans son édition N° 1412 -semaine 3.
Que des  lauriers  pour notre  maire, ce dernier a de  l'ambition; il voit plus  loin, il va  plus  vite , plus  haut, plus fort.
Pour qui cette ambition??? Pour notre commune  ou pour sa  personne, j'en ai le souffle coupé!!!
Lors de la  mise en service de la nouvelle navette  municipale, La Presse d'Armor fait dire au maire, suite à l'achat du nouveau véhicule utilitaire:
" C’était une promesse de campagne qu’il fallait honorer, vu la vétusté de l’ancien véhicule."
En consultant la brochure  contenant le  programme  du docteur Simelière,  "c'est le temps d'une équipe  nouvelle ", il est seulement dit  page 17   dans  le chapitre   Solidarité:
"Les services du minibus seront  offerts sans critères d'exclusion liés  à l'âge ,les  personnes  isolées  et en difficulté seront accompagnées  dans  les différents  dispositifs  des  missions  du CCAS ".
La réalité est toute simple : l'ancien véhicule,  vieux de  15 ans,  n'en pouvait  plus; son entretien coûtait  trop cher  et il avait, avec  l'âge, perdu  l'essentiel de son confort.
C'est un peu comme sous  la dernière  municipalité; le  tracteur  et sa tonne  étaient arrivés  à bout de souffle,  il fallait  les remplacer compte tenu du nombre de pannes   pour ne  pas  dépenser  inutilement les deniers  publics.
L'ancienne  municipalité  l'a fait sans  flon-flon, c'est  le travail normal d'une  municipalité que d'entretenir  le matériel  municipal, de le changer  le  moment  venu et de continuer  les services  rendus.
Les élus Quinocéens ont décidé de baptiser  la nouvelle  navette  du nom d'un insecte  vire-voltant,  pourquoi  pas??? Puisque  la  communication prend le pas sur tout à Saint Quay.
Mais  où de nouveau  La Presse d'Armor ne fait pas complètement son boulot d'information , c'est quand  elle arrête la description  des tâches de  la navette le jeudi  hors de la commune  en signalant  seulement  son parcours  "à la  maison des solidarités  ".
Le détail de ces  sorties extra-muros  est que la navette conduit une dizaine de  personnes dans  le dénuement  à Étables  sur mer  pour recevoir  une aide alimentaire  auprès des Restos du coeur ou du Secours  populaire.
A Saint Quay Portrieux,  les  personnes  comptant sur  les associations caritatives pour s'alimenter  sont en nombre et  bien  au-delà de celles qui utilisent la navette "La  libellule ".
A Saint Quay Portrieux, les  personnes dans  la  "mistoufle " existent   et  avec une certaine noblesse  cachent leur  détresse.
La sociologie  de la commune  est composite; les  Quinocéens aisés   ne forment  pas  la  majorité de  la  population; aussi, pendant que des personnes ont recours  aux resto du coeur, il est déplaisant  de constater  que  des élus  ne peuvent pas mettre sous  le boisseau un instant  la  publicité de leurs voyages  outre atlantique.
On est  loin, pour  certains, de  l'exercice bénévole, gratuit  et humble de  la noble tâche qui consiste à  se mettre au service du  plus grand  nombre.


JOUNENT Michel.

lundi 25 janvier 2016

1 à 2 millions d'euros??? 26/01/2016

COMBIEN ONT COÛTÉ LES TRAVAUX 
d'aménagement du quartier du Casino???
photo prise  le  31 janvier  2014.
Quand en début 2011 apparaissent les  plans d'aménagement  du quartier  du Casino, ça tousse chez les Quinocéens.
L' idée dévastatrice de  faire disparaître le minigolf  a germé chez  le  maire de la  précédente mandature sans  beaucoup avoir  consulté   la  population .
Le 13 août 2011, une très importante  manifestation de plusieurs centaines de  personnes hostiles au projet (résidents, résidents secondaires  et touristes ) a parcouru la ville , du jamais vu dans notre gentille station balnéaire .
Le  résultat fut maigre; le maire campa sur sa  position, se  moqua éperdument  de  l'initiative   lancée  par l'association la LEQ, dirigée alors  par Monsieur  JF Villeneuve, et il prépara  le  lancement du   début des travaux pour le  printemps  2012.
Entre  temps,  la LEQ, nouvellement dirigée par Monsieur  Barbey-Chariou, s'adressa  sans succès au TA de Rennes   pour faire  annuler les  premiers travaux.
Une première partie du projet fut alors réalisée (du gerbot d'avoine  à la rue du commandant Malbert).
Le maire d'alors,  las d'être  constamment  mis en minorité  au sein  de ce conseil , trouva l'idée lumineuse   d'organiser une élection complémentaire.
Chacun sait qu'il perdît cette élection et  toute  légitimité à tenir  la direction de la  municipalité.
Au  lendemain de ce vote,  il dut décommander  les  bûcherons prévus  pour raser  l'espace boisé du minigolf; il dut aussi,  mort dans  l'âme,  revoir le  plan de circulation de cet aménagement  du quartier du Casino .
Il freina cependant  des quatre fers dans  l'avancement des travaux , le respect de l'intégrité du minigolf  voulu par la  majorité du Conseil Municipal n'empêchait pourtant pas de poursuivre les travaux de la seconde partie du projet.
L'aménagement du quartier du Casino  commencé en avril 2012 se terminât au début de  l'année  2014, un peu avant les élections  municipales, 22 mois de travaux  coupés par les grandes  vacances d'été et par les vacances scolaires .
22 mois, c'est long  et beaucoup de gène pour les riverains mais une fois terminé cet aménagement même s' il n'est pas parfait  a embelli le quartier du casino et la ville en général. 
Alors  pourquoi revenir sur cet épisode   qui a  précipité  la chute de  l'ancien maire???  Pour une raison très simple:
Je suis toujours en affaire judiciaire avec l'ancien maire et à la veille  de retourner devant la cour d'appel de Rennes; je trouvai intéressant de connaître pour mon dossier  le coût total de cet  investissement.
Etudes, réseaux des fluides, voirie,  éclairage  et  arrangements floraux (arbres,  plantes,  etc...  )
J'ai demandé  cette information à la  mairie , information  due  à chaque contribuable .
Nous sommes en  2016 , j'imagine que  toutes  les  factures de ces travaux sont parvenues  deux ans après la fin des travaux  à la comptabilité  municipale.
J'ai imaginé aussi que, vu  l'importance des travaux,  qu'il existait  une collecte des factures  concernant  cette réalisation et qu'une estimation des  plus  juste existait sur cet aménagement.
Je  me trompais; la nouvelle  municipalité  ne connaît  pas  le  montant de cette réalisation et ne  peut pas me  le transmettre
Par  contre, cette  municipalité   se  montrant très  magnanime  se  propose  de  mettre à ma disposition le volume  "important " des documents  liés à cet aménagement.
Voilà Quinocéens...  Si vous  voulez savoir combien ont coûté les travaux d'aménagement  du quartier  du Casino, il faudra que  j'épluche des quantités  de documents  pour ensuite  le faire savoir sur mon blog.
Je croyais que  j'étais au temps de  l'informatique  à Saint Quay Portrieux; manifestement, on est toujours au temps du boulier pour compter les dépenses communales .

JOUNENT Michel.

dimanche 24 janvier 2016

ça chauffe 24/01/2016

LA RN 12 et LA RN 164
dans les Côtes d'Armor ont subi ces derniers  jours de sérieuses dégradations. 
Les paysans  bretons sont en colère  et ils le disent  en barrant ces voies de circulation.
La filière  porcine connaît depuis des  mois une dégringolade  sévère , le  prix des carcasses s'effondre et de  nombreux éleveurs  s'inquiètent sur la  possibilité  d'exister encore sous  peu .
Le gouvernement est dépassé et n'apporte aucune réponse viable , le boycott de la Russie et la réponse du berger  à la bergère des russes plonge  le secteur  de  l'élevage  porcin  dans  un marasme sans nom.
65 000 tonnes de cochons  ne sont plus achetées annuellement par  les russes, ils se fournissent ailleurs  et rien n'est moins sûr  pour qu'un jour ils redeviennent les clients de la France  et par conséquent de la Bretagne,  principale  région française   de production  de cet animal où tout est bon.
La Bretagne  et son département des Côtes d'Armor étaient en flèche dans  la  production porcine; il existe  presque 1 300  éleveurs de porcs dans  le département  22.
Dans notre  canton de  Plouha, canton essentiellement rural, les éleveurs ne manquent pas dans  les communes  de Pléguien , Plourhan, Treveneuc , Lantic , Lannebert, Saint Gilles des bois, etc...
Depuis  mars 2015 et la réforme  réduisant le  nombre de cantons  tout en augmentant le nombre de conseillers, ,le canton de Plouha a deux élus de  l'opposition  gouvernementale; de  plus,  ils sont vice-Presidents du Conseil Départemental.                                                                       
Ces deux élus  qui font de la  politique  à plein temps, surtout le maire de Saint Quay Portrieux, sont bien silencieux  sur ce très grave problème; on  ne  lit rien d'eux dans  la  presse , on n'entend rien d'eux  sur  la télé régionale et aucune déclaration au niveau départemental.
Ont-ils, ces élus,  un avis sur le sujet qui conduit  à la disparition annoncée d'un grand  nombre d'éleveurs???
Quand  on  a de l'ambition pour sa ville , pour son nouveau canton et pour  sa nouvelle  intercommunalité  où, entre  parenthèse,  les  élevages de  porcs sont très nombreux, il serait intéressant que notre maire nous instruise  sur l'avenir, selon lui,  de cette filière  qui génère encore de nombreux emplois .

JOUNENT Michel.
NB: Hier dans  les Côtes d'Armor , la  presse audio  signale les suicides de 3 personnes du  monde paysan  dont  un frère et sa soeur.
Rumeur  ou vérité ??? heureusement rumeur ..

Commentaire d'Octave:
On pouvait espérer que les paysans bretons fassent l'objet de la mansuétude du gouvernement, pensez, avec un Le Foll à l'agriculture et à la pêche, porte parole du Gouvernement, un Le Drian à la Région et ministre chouchou du Président, sans parler de La Branchue de Morlaix....
C'est raté, les paysans de Bretagne (et d'ailleurs) après avoir constitué la chair à canon de la Grande Guerre sont les sacrifiés de la mondialisation et de l'Europe.
Commentaire d'Oldshnock:
Surpris que tu embrayes dans cette attitude qui encourage à ce qu'une profession (parmi bien d'autres, en France!) soit incapable depuis des années de se prendre en main.
Ce n'est quand même pas à l'Etat et à fortiori aux élus territoriaux de résoudre la crise du cochon: les producteurs "produisent" et ne s'occupent ni de la vente, ni de la qualité.
Et les coopératives dont ils sont les adhérents ne font pas mieux.
Les coûts salariaux et les charges? Comment font les éleveurs Hollandais et Danois dont le niveau de charges est largement équivalent?
Any comment?
Nb: que nous prépares-tu pour la grève des taxis demain, qui ont rejoint les paysans dans la violence de leurs manifestation?