Pages

dimanche 29 mai 2016

les croix de bois 28 mai 2016

En ce dimanche  28 mai où l'on célèbre le centenaire de la boucherie de Verdun, il n'est pas interdit de  rappeler parce que les conflits militaires de par le monde  perdurent, les paroles définitives de l'écrivain philosophe  Paul Valéry.
"La guerre, c'est le massacre de  gens qui ne se connaissent pas au profit  de gens  qui se connaissent  et ne se massacrent pas".  


JOUNENT Michel.

vendredi 27 mai 2016

le temps des bobos 27 mai 2016



"LES PUCES" A L'ANCIENNE MAIRIE !!!

Sous l'ancienne municipalité dirigée par Gérard Lambotte, l'ancienne mairie avait retrouvé une seconde jeunesse.
Pour  221 417, 08 €, le bâtiment a connu un agréable  ravalement, sa toiture a été refaite  et les pièces du rez-de-chaussée et du premier étage remises en état.
Au rez-de-chaussée, le cercle informatique Quinocéen, pour le plaisir d'un grand nombre de personnes, a été  installé; en face de ce dernier, pendant la période estivale, une annexe de  l'office du tourisme renseignait un grand nombre de touristes et aussi  un local alloué à l'activité  syndicale  du personnel communal.
Au premier étage, plusieurs pièces servent de salles de réunion et de lieu pour des expositions .
A Saint Quay Portrieux, les associations manquent de salles pour se réunir; ce manquement est le résultat  de la fermeture des salles se trouvant  dans les bâtiments de Côtes d'Armor Habitat, le FJT et la résidence des mimosas; le bailleur ayant décidé depuis plusieurs années que ces lieux de réunion n'offraient plus assez de sécurité.
Il aurait été intelligent alors de  poursuivre la restauration de l'ancienne mairie en mettant  son second étage et ses combles en état pour recevoir du public; restauration devant  être précédée de la mise en  place d'un ascenseur .
Cette ancienne mairie  aurait pu alors devenir la maison des associations  et aurait pu permettre aux diverses associations  d'avoir de la place  pour déposer  leurs archives  et leurs matériels  et puis surtout il y aurait eu de la place  pour créer les prémices d'un musée racontant  l'histoire de la pêche locale   et en quelque sorte faire vivre l'Histoire de la commune .
Continuer la restauration de  l'ancienne mairie ne semble pas être dans les  projets de la municipalité actuelle; l'heure serait plutôt de favoriser  le temps de " la bobo attitude ", bref  de reproduire ce qui se passe ailleurs, c'est tellement beau et bon ailleurs.
Si vraiment l'idée d'installer "une boutique gratuite  pour mieux vivre ensemble" amène  quelque chose d'innovant  pour l'économie sociale  et solidaire  pourquoi  ne pas l'avoir installée  toujours sur le quai
de la République  dans  un local appartenant à la municipalité, le bâtiment de la douane aujourd'hui inutilisé, cela aurait évité de dénaturer  un bâtiment qui a participé  à l'histoire de la commune.

A quand une boite de nuit, une discothèque ou un night club dans la cave de l'ancienne mairie ???



JOUNENT Michel.            

jeudi 26 mai 2016

non au laisser-aller !!! 26 mai 2016

AU PIED DE LA STATION DE RELEVAGE
et en présence d'un camion de vidange, le stationnement depuis plusieurs jours d'un camping car dépasse  l'entendement.
Ces  gens du voyage ont une curieuse vision du plaisir qui normalement doit les  guider  pour jouir bourgeoisement de  leur lourd  investissement.
Tant que les autorités municipales n'éditeront des arrêtés réglementant ces stationnements  sauvages, les riverains et  les passants de la  place des Armes constateront en centre ville  ce pitoyable et choquant spectacle. 

JOUNENT Michel. 


mercredi 25 mai 2016

histoire locale, 25 mai 2016

UN PISSE-VINAIGRE  BIEN SÛR ANONYME
me somme grossièrement de  produire  la liste des  incompréhensions  sur le nombre de Quinocéens  morts  pour la France lors de la Guerre de 1914/18.
Sur le mur extérieur de l'église, la plaque comporte  84 noms .
A l'intérieur de  l'église , on trouve  2 plaques  comportant 82 noms .
Entre  les  plaques , il y a des orthographes différentes pour un certain nombre de noms et de prénoms. 
Selon une recherche sérieuse faite par des gens sérieux, cinq personnes  n' auraient pas leurs noms gravés sur le  monument aux morts situé sur l'église:
Barthélémy Henri, Le Touzé Jean Baptiste, Langouet Ange, Héry Louis et Turpin Joseph.
Il sera très difficile de faire  la clarté sur ces  différences orthographiques  et sur le nombre réel de Quinocéens  "Morts pour la France."

JOUNENT Michel




  à l'intérieur de  l'église                                                                à l'exterieur  de l'église 
             82 noms                                                                                             84 noms

mardi 24 mai 2016

et que vive Molière 24 mai 2016

A LA NUIT DES MOLIERES ,
cérémonie des récompenses du théâtre français, Dominique  Blanc  a  triomphé .
Non pas pour son rôle dans "les fourberies de Scapin "  mais pour celui joué dans  l'adaptation théâtrale "des liaisons dangereuses"   de Choderlos de Laclos.
Dominique Blanc  ne cesse de surprendre  tellement son registre d'interprétation est immense .
Dans ses  rôles au cinéma , Dominique  Blanc  n' a pas aussi son pareil  pour composer de superbes interprétations.
Bien sûr quand  j'évoque Dominique  Blanc je fais référence à  l'actrice et non à son homonyme l'acteur du grand guignol Quinocéen qui pendant  6 années a fait  vendre du papier  journal lorsqu'il régnait comme intermittent  sur la vie municipale.
Lui... il n'aura jamais de Molière même pour l'ensemble de son oeuvre .

JOUNENT Michel.        

lundi 23 mai 2016

l'héritage ???, 23 mai 2016

bassin d'aération de l'usine d'assainissement  des eaux usées de Saint Quay Portrieux

UNE SERIEUSE INTERROGATION???
L'usine  d'assainissement de Saint Quay Portrieux arrive en fin de course au niveau  de sa conception du traitement des eaux usées.
Elle date de  1980 à un moment où la population Quinocéenne était de  2 977 habitants, elle est située  à moins de 1 km du port d'échouage , à moins de  1 km de la plage du casino, à 600 mètres du cinéma et quelques centaines de mètres du collège Camille Claudel.
Autrement dit, dans notre  ville où son urbanisation franchit la départementale D 786, on peut avancer l'idée qu'elle se trouvera bientôt en centre ville.
Les boues provenant du traitement des eaux ne sont plus répandues sur des terres agricoles depuis des années, elles sont compactées bruyamment  par une machine venant de  l'extérieur  et les briquettes réalisées sont envoyées  vers  un incinérateur approprié.
Cette  usine  traite  une  partie des eaux usées de Tréveneuc  et de  Plourhan , communes qui connaissent une urbanisation certaine compte tenu de leur surface à construire disponible.
Nous faisons encore partie de la communauté de communes du Sudgoëlo et demain nous serons rattachés à l'agglo de Saint Brieuc, la mutualisation des moyens ne semble pas être à l'ordre du jour pour rénover l'usine.
La bonne intelligence avec Plourhan et surtout Tréveneuc n'est plus; les élections cantonales et la définition préfectorale d'une Communauté de Communes centrée autour de Saint Brieuc sont passées par là.
Un courrier en provenance de la préfecture  reçu mi-mars à l'hôtel de ville  de notre commune rappelle  l'impérieuse nécessité de mettre aux normes l'usine de traitement des eaux usées  pour l'année  2020 avec en plus  l'exigence  de la formater  pour  une ville de  15 000 habitants, actuellement  l'usine  assure  un fonctionnement  pour 9 000 habitants  ce qui, en période estivale, est  notoirement insuffisant.
Comme  le fait maintenant régulièrement  notre maire, il nous fait le coup de  l'héritage, l'ancienne équipe a fait une pause  et a mis le dossier sur les étagères les  plus hautes , le Sudgoëlo a joué la  montre  et puis la loi NOTRe  a jeté le trouble  quant à savoir  qui hériterait  des compétences  d'assainissement; en attendant, pendant deux années, la  nouvelle municipalité n' a pas fait de cette rénovation  son cheval de bataille afin, par exemple, de débloquer des permis de  lotir .
Dans le  programme "C'est le temps d'une nouvelle équipe  avec Thierry Simelière" il était écrit "avant de décider de la rénovation  de la station à son emplacement actuel, il conviendra  de mener une réflexion  avec les communes limitrophes  raccordées à notre réseau (Tréveneuc, Plourhan et Etables  ) et plus largement avec la Communauté de Communes pour examiner  la possibilité  de déplacer la station  d'épuration  vers un site moins urbanisé  permettant son développement ultérieur  et sa mutualisation   dans  l'intercommunalité ".
Après avoir lu   l'interview du maire dans "Ouest-France" du  21 mai 2016:
  • fini la réflexion avec les communes voisines .
  • fini  d'envisager son déplacement sur un autre site.
  • fini après cette rénovation sur le même site d'entrevoir un développement ultérieur.
Pourtant, tomber d'accord avec nos voisins  pour trouver  un nouveau site en faisant  du site actuel une station de relevage, était la  meilleure solution.
La construction  de deux canalisations , l'une amenant les eaux usées et  l'autre ramenant  les eaux traitées  quelque soit la longueur entre l'ancien site et le nouveau  aurait réglé bien des  problèmes  mais voilà,  les nuages noirs se sont accumulés  entre les communes  limitrophes et les économies ne sont pas  pour demain, d'autant que  le temps  de la distribution des subventions est derrière  nous  et surtout toujours plus incertain.
 

JOUNENT Michel.     

dimanche 22 mai 2016

ubérisation en marche, 22 mai 2016

LE CRI DU COEUR 
D'UN CAMPING-CARISTE BRIOCHIN.
Ce dernier, dans le journal Ouest-France, se plaint de la difficulté  à s'installer où il le souhaite; de plus, là où il finit par se poser, il parle de pollution visuelle, de ghettoïsation  dans les aires dédiées, d'un environnement disgracieux  et, pour finir, il affirme que les camping caristes sont les mal-aimés du tourisme .
Ca sent le vécu , cette personne et son habitat monté sur roues a dû fréquenter les terre-pleins du port d'Armor .
Il y a une réalité pour ces personnes épris soi-disant de liberté; ils sont de plus en plus nombreux , plus de  250 000 en France; l'achat d'un camping-car confortable  est élevé  et à partir  de là  il faut faire  des économies sur différents chapitres pour vivre cette passion : ne pas fréquenter les camping officiels, chercher des stationnements pratiques où l'on trouve de l'eau  et le  moyen de se débarrasser  à bon compte des détritus ménagers et des eaux noires  et puis surtout faire ses courses de bouche dans les supermarchés.
Faire vivre  l'économie et la restauration locale n'est pas la principale préoccupation  des camping caristes .
Ils aiment, les camping-caristes,  se regrouper  au nom de la sécurité  et aussi se retrouver entre amis .
Toutes les villes qui offrent un attrait particulier attirent ces gens du voyage; les municipalités réagissent devant  cette invasion en mettant une aire appropriée et les associations de camping-caristes  qui font des recours devant les tribunaux administratifs  ne peuvent, par les jugements,  que s'y soumettre.
Aire appropriée cela veut dire le  paiement  de frais de stationnement  et  aussi limiter en temps la  présence sur cette aire au même endroit,  autrement dit  hors de question d'y rester pour la durée des vacances estivales par exemple .
A Saint Quay Portrieux, la municipalité peut proposer  un terrain aux Prés -Mario sur l'espace d'un ancien camping, il est à moins de  5 minutes en vélo et  à un quart d'heure à pied de la  plage du Casino et du centre ville avec ses commerces et ses restaurants .
Faire disparaître  la présence  sauvage des camping-cars est une question de volonté  de la part de notre  municipalité , peu onéreux  et facilement réalisable; la dépense pour réaliser  cette aire  serait couverte par le paiement d'un forfait de séjour  par les utilisateurs. 
Ce rouspéteur briochin cherche et propose une solution  pour être bien accueilli  dans  les communes; il cogite la réalisation d'un site  à caractère social coopératif et participatif  où des personnes pourraient, d'un côté, proposer un espace de  plus de  100 m² et de l'autre un camping-cariste prilivigiant l'accueil  chez un particulier.
Bien sûr  cela serait payant et moins cher qu'un camping municipal!!!
On imagine déjà que cela pourrait donner  dans  une  petite agglomération la multiplication de ce genre d'accueil , la disparition  du charme des  petites localités . 
Tout le  monde avec cette uberisation est en passe de devenir vendeur et acheteur , de  louer son appartement et vivre sous les ponts,  de vendre son savoir faire d'amateur  et s'ériger en professionnel de tout et de rien,  etc ...
C'était bien la peine d'organiser la vie en société aves ses règles pendant des 
lustres pour qu'aujourd hui, en cliquant sur un simple  clavier, dévaster un monde ou s'épanouir sans écraser son prochain n'est plus  dans  l'ordre des choses .

JOUNENT Michel.  
une aire de stationnement improvisée pendant un WE festif cela ressemble  un peu, beaucoup à un camp de réfugiés et en étant un peu outrancier à un stalag ; ce rassemblement se tenait  sur la partie haute de Saint Quay en bordure de la D786 . 

vendredi 20 mai 2016

Pour un seul monument aux morts, 20 mai 2016


UNE SINGULARITÉ BIEN QUINOCÉENNE.
En effet, la commune célèbre ses  morts pour la France sur deux sites distincts.
Cette situation ne peut s'expliquer que par des choix politiques du moment .
Au lendemain de la grande  boucherie de 1914/18, apparemment, la municipalité de  l'époque n'était pas au courant de la loi de 1905 séparant les églises de  l'Etat.
Cela  l'a conduit à construire un monument aux morts  sur le mur du transept  de l'église  Notre dame de la ronce.
A partir de  1920, pratiquement dans les  36 000 communes françaises, furent réalisés des  monuments à la  mémoire des soldats  morts pour la France.
Généralement en centre  ville , jamais trop loin des  mairies et des églises , ces  monuments ont pris des dimensions et formes différentes mais sans doute et rarement  collés  à une église.
A Saint Quay Portrieux , il existe aussi une autre singularité, la liste des  morts affichée sur l'église  ne serait pas complète .
Après la  guerre 1939/45, peut-être à cause du manque de  place, peut-être aussi pour des raisons  politiques, la  municipalité en place au sortir de la guerre a décidé  de réaliser  un second monument aux morts .
Il porte les  noms des soldats , des résistants , des victimes  du système concentrationnaire  nazi et des guerres coloniales, morts pour la patrie.
A cette époque , on peut cependant se  poser  la question  pourquoi les élus d'alors  n'ont pas imaginé  l'unicité d'un monument rassemblant tous les noms des héros Quinocéens  morts pour la France .
Aujourd'hui la restructuration des jardins du Portrieux  est en voie de se faire , aussi le temps de réaliser un monument  unique pour honorer l'ensemble de nos héros locaux est venu.
D'abord il faut imaginer une construction plus intéressante  esthétiquement parlant que celle du Portrieux , y joindre  la liste complète  de tous ceux morts en 14/18 et surtout l'installer auprès de  l'hôtel de ville , par exemple sur une partie de  la  pelouse située au devant de  l'entrée du bâtiment communal .
Cela représente un investissement relativement  modeste  et réglerait plusieurs problèmes dont  la fréquentation des célébrations  de plus en plus faible.
Toujours pour célébrer la mémoire de nos héros  locaux , maintenant que  la falaise  au bas de l'allée de la barbe brûlée s'effondre, il devient impossible de donner de la pompe dans quatre  semaines vu la mise en place de barrières de sécurité,  à la commémoration des victimes de  l'épopée  du viking  et de l'appel du 18 juin .
Déplacer la stèle ne coûtera pas cher  et nécessite  peu de  moyen, aussi il n'y a aucune  raison pour  retarder cette opération, les nouveaux endroits  face à la mer pour l'installer ne manquent  pas .

JOUNENT Michel.

mercredi 18 mai 2016

pour sourire 18 mai 2016

CURIEUX CONTRESENS.
Le  24 décembre 2015, notre maire déclarait dans  l'hebdomadaire "La presse d'Armor" à propos de l'aménagement  des terre-pleins du port d'Armor "l'an prochain, ce ne sera plus une aire de camping-cars  mais un stationnement pour les véhicules ".
Ce matin 18 mai 2016, surprise!!! au devant de la maison de la presse  une affichette de LPA indique  le contraire suite au mauvais usage du mot plus .
Plus employé seul est un adverbe qui indique une augmentation de la quantité. 
Ne plus dans l'article du 24/15/2015 est une négation qui indique la disparition  de l'objet contenu dans la phrase.
Cette affichette avec son contresens n'empêchera pas la vente de l'hebdo  et mon propos n'a d'autre sens que de sourire dans ce monde et dans notre  commune  où enfin "tout va mieux".
JOUNENT Michel.   

ça bouchonne grave 18 mai 2016

C'EST  LE BAZAR AU PORT D' ÉCHOUAGE!!!

La cale de mise  à l'eau de  l'aire de carénage  est par sa situation géographique, en saison estivale, un lieu d'embouteillage et de conflits entre plaisanciers.
Incluse dans  la zone de carénage elle accumule les  problèmes,  elle est la cale dans le port d'échouage  qui a  le plus longtemps une hauteur d'eau suffisante pour mettre les bateaux à la mer , elle génère par conséquent  une fréquentation importante .
Elle  permet la mise  à l'eau de  pêche-promenades , de petites embarcations rigides et des semi rigides  transportés sur des remorques .
Les  places  pour parquer les  remorques et les véhicules les tractant sont limitées  et comme  on se dispute pour la  mise  à l'eau , une fois les bateaux mis à l'eau  les ensembles  remorques et voitures sont stationnés voire abandonnés un peu n'importe comment .
On trouve ainsi  des attelages dans  l'aire de carénage, ce qui gène  le personnel des chantiers travaillant sur  cette zone.
Hormis le lundi, les plaisanciers peuvent stationner  les attelages sur le parking du quai Richet,  reste pour ces  plaisanciers  à parcourir  plusieurs centaines de mètres pour rejoindre leurs embarcations  et ce n'est pas facile  pour certains!!! malgré le portillon ouvert permettant de circuler le long du quai de  l'aire de carénage. 
Dans les environs  immédiats, il y a aussi la fréquentation des voitures qui déposent les abonnés de  l'école de voile.
La solution ou les solutions  à trouver pour rendre  l'accessibilité de la cale ne sont pas simples, au moment de  la création de  l'aire de carénage  pour la gérer  il était prévu un délégataire de service public ; il aurait organisé le bon fonctionnement de  l'aire de carénage, son environnement  et à terme  l'accès de  la cale  en faisant payer son usage.
Le paiement  de l'usage des cales de mise à l'eau  se développe dans des nombreux ports de plaisance  ; c'est assez  logique  ce sont les communes qui investissent  pour des utilisateurs venant de partout.
Ce qui était possible, la gratuité  jusqu'à maintenant ne  l'est plus  vu le nombre sensiblement augmenté des  plaisanciers.
Au port de  Trébeurden par exemple dans les Côtes d'Armor, la mise  à l'eau d'une  embarcation  et sa remise à terre se  paient  à hauteur  de 7 €  pour les deux opérations .
C'est sans doute dommage  mais  maintenant tout se paie  et les  contribuables de Saint Quay n'ont pas à financer les installations et leur amélioration  pour le monde entier .
Au port d'Armor, il n'y a rien de gratuit dans  l'usage de toutes les  installations .
Dans cette affaire  de mise à l'eau et de  l'usage de la cale la plus intéressante de la commune, il manque dans  un premier temps la mise en place d'une organisation et son respect.
Organisation et respect, c'est la même chose  et les mêmes  problèmes que  l'on rencontre dans notre commune  pour le stationnement des camping-cars.
Par curiosité  un couple de camping caristes séjournant  au camping local  devrait  s'acquitter par jour de  25 € dont  1 € de taxes de séjour, cela explique sans doute le stationnement sauvage de ces derniers sur l'étendue de la commune.

JOUNENT Michel.    

vendredi 13 mai 2016

la confusion 13 mai 2016

Information judiciaire.

FAUT-IL EN RIRE 
OU CELA FAIT-IL DE NOUVEAU PLEURER???
Le procès en appel que me fait l'ancien maire  est à sa demande reporté.
La date de cette audience sera connue en juillet 2016 et l'audience de la Cour d'appel de Rennes  se tiendra  sans doute  en octobre 2016 soit quatre années après le dépôt de sa plainte.
Monsieur Blanc a perdu en appel en septembre 2014, depuis il a fait un recours en cassation et obtenu satisfaction  sur la forme.
Malgré le laps de temps obtenu à partir de la décision de la cour de cassation  de Paris en décembre 2015, son avocat nantais  n'a pas  pu trouver un créneau dans son emploi du temps pour venir plaider à Rennes .
Au XVIII siècle , il y a eu l'affaire Calas; au XXI siècle, on criera bientôt, et sur tous les toits: vous souvenez vous à Saint Quay Portrieux de la terrible et rocambolesque  histoire  judiciaire  qui a opposé Dominique Blanc  au décrypteur de sa singulière  gestion communale, l'élu et blogueur  Michel Jounent???
"Gestion entre parenthèse  lourdement  condamnée par les quinocéens  lors des élections municipales  de  2014".
Michel Jounent, blogueur tarabusté par la justice et sa lenteur pour avoir publié un article circonstancié et fondé sur des faits  précis  de la part d'un autre élu Michel Rocfort.

JOUNENT Michel.